FR / EN

Javier Balmaseda

Exposition pavillon E

Javier Balmaseda

« La ruta migratoria »




Artiste originaire de Cuba,  Javier Balmaseda étudie à l’Institut Supérieur de la Havane et acquiert les bases des différents modes d’expression plastique. Pour lui, la signification de l’art ne peut être comprise sans la prise en compte de son contexte de production par son environnement social et culturel. Dans ses travaux, Javier Balmaseda crée des œuvres inspirées de ses expériences personnelles, il propose une réflexion autour de l’art et la vie. En 2013, son œuvre « Fixed in contemporaneity » est exposée lors de la 55° édition de la Biennale de Venise sous le pavillon de l’Andorre. Cette installation est composée de 10 chevaux dont les pattes, coupées, sont fixées sur des crics et  du matériel automobile. L’artiste aborde la question de la déculturation prégnante dans nos sociétés contemporaines.





Son nouveau projet La Ruta Migratoria, œuvre monumentale constituée de 3000 crabes de céramique, fait non seulement écho au vécu personnel de l’artiste mais également aux enjeux majeurs de notre temps, qu’ils soient sociaux, économiques, ou climatiques.  Balmaseda explique que dans son pays d’origine, le chemin reliant les villes de Trinidad et Cienfuegos se recouvre chaque printemps d’une masse constituée de milliers de crabes venant  des Caraïbes, grouillant vers la plage pour se reproduire. Le spectacle singulier offert par Mère Nature chaque année fascine l’artiste, qui matérialise alors cette image puissante en une création sculpturale inédite. La matérialisation de ce flux massif constitue  pour Balmaseda la métaphore d’un phénomène de notre époque, où les migrations transforment littéralement un lieu, un paysage.  Alors que les processions de crabes résultent de leur propre constitution biologique, l’émigration humaine reste le dernier recours, le seul chemin pour la survie. Les déplacements sont contraints par les guerres, les enjeux de pouvoirs,  de domination auxquels les migrants ne peuvent échapper, les abandonnant au hasard. Comme l’indique l’artiste :  

« J’ai vécu cette expérience, je l’ai subie. Je ne souhaite pas ici parler de mon cas personnel mais d’un problème universel et intemporel tel qu’il est. L’émigration a toujours existé : au-delà de m’attarder uniquement sur les problèmes actuels qui touchent aux migrants, j’essaie également d’explorer un phénomène enraciné au plus profond de la condition humaine»

A l’heure des tragédies des exils, répercussions directes des guerres et des aggravations environnementales, l’œuvre de Balmaseda est plus que jamais en résonance avec les problématiques d’aujourd’hui.


"La ruta migratoria. Una singularidad paisajistica"
Crabes en céramique
10m x 4m


+ d'informations
Galerie baudoin lebon
T. +33 01 42 72 09 10
info@baudoin-lebon.com
www.baudoin-lebon.com