FR / EN

L'AVION

Exposition pavillon E

Kongo présente

« L’AVION »

Artiste urbain avant tout ; il fait partie de la première génération de graffeurs parisiens. Engagé et solidaire, il a large- ment contribué à défendre le graffiti comme école de peinture à part entière. Au fil des années, il a fait évoluer son art pour emmener le graffiti dans de nouvelles sphères.
Artiste visionnaire, Kongo a su croiser l’art urbain avec de prestigieux savoir-faires traditionnels. Comme par exemple lors de la confection de l’emblématique carré de soie avec la Maison Hermès. Ou en se réappropriant des procédés ; toujours en travaillant avec de grands maîtres tel que le maroquinier Pinel & Pinel, la Cristallerie Daum ou encore l’horloger Richard Mille ou encore de transformer l’avion «Nord 1000» à la demande de la Fondation Saint Exupéry. La rencontre entre Kongo et l’association Renaissance Caudron Simoune a eu lieu par l’intermédiaire de la fondation. Bien que ces passionés viennent de domaines très différents, ils ont instantanément su voir ce qui les rapprochaient : l’amour pour le voyage, la création de ponts entre les peuples et la passion dévorante pour un savoir-faire particulier. Par la suite l’association invita l’artiste à mettre en avant les valeurs qui les relient en rendant hommage à l’aventurier et écrivain Antoine de Saint Exupéry. C’est ainsi que Kongo, dans le cadre d’un projet caritatif, eut l’occasion de peindre le Nord 1000 qui fut autrefois l’avion d’essai du Caudron Simoun. Cet avion datant de 1930, devenu œuvre d’art revêt une grande importance historique, culturelle et symbolique. En effet, il fut l’avion test de l’appareil qui lors de la tra- versée Paris Saigon s’écrasa dans le désert de Libye. Un accident qui fut à l’origine de l’écriture du « Petit Prince ». Le Nord 1000 par Kongo porte l’empreinte de la vie de l’auteur, car on peut y voir écrit les titres des ouvrages de Saint Exupéry. Ces lignes peintes par un artiste dont la lettre est devenu le vocabulaire relatent la vie de cet illustre écrivain qui nous amène à la pensée philosophique et écologique visionnaire de celui-ci. Les activités du Petit Prince consistent essentiellement à ramoner les volcans et à arracher les baobabs pour qu’ils n’envahissent pas sa planète. Le petit Prince d’Antoine de Saint Exupéry, nous rappelle le sentiment d’urgence que nous vivons actuellemment face à notre propre réalité sur notre planète.

Kongo a souhaité exposer cette œuvre au sein de la foire Art Élysées dans la section art contemporain urbain, à pro- poser une vision plus porteuse d’aventure et de poésie. Dans un monde où nous croyons tout savoir et où nous avons accès à une multitude d’images et d’informations du bout des doigts, Kongo nous invite à explorer notre propre culture en liant son monde à un autre comme a pu le faire Antoine de Saint Exupéry avant lui.